English  ✓

Français

Changes in abortion practices in Lomé (Togo)

Afiwa N'bouke, Université de Montréal

Cette étude estime l’ampleur du recours à l’avortement à Lomé en combinant une méthode indirecte (résiduelle) et une directe. Elle vise aussi à montrer des changements dans le nombre moyen d’avortements et dans les moments du recours au premier, second et troisième avortement, selon les générations. Les résultats montrent des taux et indices synthétiques d’avortement assez différents selon la méthode d’estimation, même si la tendance à la hausse est maintenue. L’ampleur réelle du recours à l’avortement reste alors incertaine et approximative dans ce contexte de clandestinité et de restriction de la loi. Les premiers avortements se pratiquent de plus en plus tôt, et la durée entre avortements décroît au fur et à mesure que la génération est jeune. Plusieurs avortements entraînant des complications, ces résultats interpellent sur l’efficacité des services de planification familiale et de soins post-avortements, notamment en matière de sensibilisations et conseils visant une (meilleure) utilisation des contraceptions.

  See paper

Presented in Session 120: Abortion in West Africa: attitudes, practice and incidence