English  ✓

Français

A tentative estimate of mortality by ethnicity for the Burundian conflict of 1993

Christophe Bergouignan, Université Montesquieu - Bordeaux IV
Paskall Malherbe, Université Montesquieu - Bordeaux IV

Dans l’absolu, on pourrait considérer superflu voire éthiquement contestable le projet d’estimer une répartition ethnique des décès liés au conflit burundais de 1993. Une revue de publications (notamment de la presse) montre qu’en l’absence de toute estimation statistique, des allégations désignent l’une ou l’autre ethnie comme la principale victime des massacres. Dans ce contexte, procéder à une telle estimation devient légitime voire nécessaire. Cette communication se propose d’y parvenir sur la base des données de l’enquête socio- démographique et de santé de la reproduction de 2002 et à partir d’hypothèses fondées sur les rapports relatant les regroupements de population plus ou moins forcés opérés sur base ethnique au cours du conflit. On peut ainsi aboutir à des séries d’intervalles annuels, de 1993 à 2002, des taux de mortalité de guerre ayant frappé les deux principales ethnies et tenter ainsi d’estimer la répartition du nombre de décès issus du conflit burundais.

  See paper

Presented in Session 85: Demography of armed conflict