English  ✓

Français

Knowledge, attitudes and practices of young people in relation to abortion in large towns in Cameroon: evaluation based on survey data

Helene Kamdem Kamgno, Institut de Formation et de Recherche Demographiques (IFORD)

Cette communication, s'appuyant sur les opinions des jeunes femmes venues en consultation ou hospitalisées et sur les informations contenues dans les registres des consultations ou d’hospitalisation, traite des aspects socioculturels de l’avortement. Les résultats montrent que l’avortement avec une ampleur élevée,est loin d’être un phénomène marginal et concerne les femmes de toutes les couches sociales. Les motifs qui justifient le recours à l’avortement sont variés mais la pauvreté, le besoin de fréquentation scolaire et les contraintes familiales sont les plus importants. La prise en charge de l’avortement provoqué reste insuffisante à cause du faible niveau d’équipement des formations sanitaires et de l’insuffisance du personnel qualifié. L’opinion publique reste partagée quant à l’opportunité de libéraliser ou de dépénaliser l’avortement. Les raisons avancées sont d’ordre sanitaire, économique et social. Mais en tout état de cause, les personnes interrogées affichent une prise de conscience certaine des dangers de toute nature associés à l’avortement.

  See paper

Presented in Session 120: Abortion in West Africa: attitudes, practice and incidence