English  ✓

Français

Poverty, social ties and cultural practices: in search of the determinants of migration in the "Haut Terres" of Madagascar

Andonirina Rakotonarivo, Université Catholique de Louvain

Dans la commune rurale pauvre et isolée de Sandrandahy, dans Hautes Terres malgaches, la recherche d’un revenu complémentaire pour la satisfaction des besoins essentiels fait partie des motivations à migrer des habitants, mais n’est pas l’unique facteur entrant en compte dans la décision de migrer. La société étudiée est caractérisée par une forte cohésion sociale qui se manifeste par une entraide matérielle et financière, à travers un système de dons et contre-dons lors des évènements particuliers affectant les membres. Associé au culte traditionnel des ancêtres qui reste important dans la zone, ce système crée des besoins monétaires difficiles à combler localement. De plus, le degré de participation à ce système détermine l’ancrage dans le groupe, et la possibilité de mobilisation de réseaux communautaires qui vont permettre le départ. Les facteurs économiques, sociaux et culturels s’imbriquent ainsi dans ce contexte particulier pour expliquer les mouvements migratoires à partir de cette zone.

  See paper

Presented in Session 204: The root causes of internal migration: Are they primarily economic? (1)