English  ✓

Français

Policy and fertility. An empirical study of some mechanisms assumed by policies

Benoît Laplante, Institut National de la Recherche Scientifique (INRS)
Jean-Dominique Morency, Institut National de la Recherche Scientifique (INRS)
María Constanza Street, Institut National de la Recherche Scientifique (INRS)

Le but de cette étude est de vérifier si, au sein de la population canadienne en âge d’avoir des enfants, les liens que l’on suppose exister entre les facteurs que pourraient modifier les politiques et la fécondité existent vraiment. On s’intéresse à la naissance du premier, du second et du troisième enfant. On étudie l’influence des politiques telles qu’elles existent et surtout le rôle de l’incertitude sur ces décisions des individus et des familles. On cherche à mesurer dans quelle mesure les ressources des individus et des familles réduisent l’effet présumé de l’incertitude et des coûts sur la fécondité. On étudie la variation de ces effets selon les groupes sociaux : dans cette perspective, les caractéristiques personnelles sont des éléments dont la combinaison peut définir l’appartenance à un groupe social dont les normes et la dynamique démographique et notamment la réaction potentielle aux politiques peut varier de manière importante.

  See paper

Presented in Session 72: Policies in low-fertility countries