English  ✓

Français

Desires, fertility intentions and their outcomes in France and Italy: similarities and differences

Arnaud Régnier-Loilier, Institut National d'Études Démographiques (INED)
Daniele Vignoli, University of Florence

La fécondité se maintient en France à un niveau relativement élevé (2 enfants par femme), contrairement à l’Italie (1,3). Pourtant, dans chacun d’eux, les couples souhaitent avoir en moyenne 2 enfants. En outre, les facteurs qui influent sur le désir d’avoir un enfant unique (plutôt que deux) ou, au contraire, de constituer une descendance nombreuse (au moins trois enfants) sont relativement similaires dans les deux pays. À partir des données de la seconde vague des enquêtes GGS (Generations and Gender Survey), nous souhaitons confronter les intentions décrites 3 ans auparavant à leur réalisation. Plus précisément, on cherchera à repérer les facteurs qui empêchent la réalisation des projets de fécondité et voir s’ils sont les mêmes dans les deux pays. À l’inverse, on s’intéressera aux caractéristiques et événements de vie des personnes qui n’avaient pas l’intention d’avoir un enfant dans les trois années suivantes mais qui en ont eu un.

  See extended abstract

Presented in Session 193: The gap between desired and achieved fertility